Publications

Le nouveau théâtre Firmin Devedjian ou Patrick Gémier

 

Dans le dossier préparatoire au dernier conseil municipal du 3 décembre 2020, il était prévu de donner le nom de Patrick Devedjian à la place du marché et au nouveau théâtre. Mais le maire a eu sans doute vent d’une révolte au sein de l’opposition d’Antony Terre Citoyenne et de beaucoup d’aficionados du théâtre Firmin Gémier…

Au début du conseil municipal les élus ont eu la surprise de voir dans les dossiers préparatoires que le nouveau nom du théâtre avait évolué. Le maire a eu un éclair de génie : débaptiser le théâtre Firmin Gémier en théâtre Patrick Devedjian, et donc abandonner le nom de Firmin Gémier était maladroit.  Aucune réflexion sur le sujet. In extremis, le maire a réalisé que c’était une erreur. Alors le choix a été fait de s’enferrer et donc d’appeler le nouveau théâtre : Firmin Gémier Patrick Devedjian.

Beaucoup se sont essayés à l’exercice : on va l’appeler comment ? Firmin Gémier, Patrick ou FGPD. La réflexion peut aller plus loin ; on allait avant au théâtre Firmin Gémier-La Piscine maintenant on va dire théâtre FGLPPD ?

Heureusement l’équipe du théâtre va chercher un nom chapeau pour tous les espaces, La Piscine, l’espace Cirque et le théâtre.

On peut s’offusquer qu’il n’y ait pas eu de sondage auprès du public comme cela a été fait pour la médiathèque Arthur Rimbaud au Noyer Doré. De toute façon, comme il a été toujours dit le théâtre était en reconstruction, pourquoi lui changer de nom ?

De façon pratique, certains diront anecdotique, il est étonnant de vouloir donner le même nom à la place du marché et au théâtre, qui se situent de chaque côté du RER. Cette double dénomination dans la ville va entraîner des confusions. Comme le disait malicieusement Annie-Laure Hagel ancienne élue d’Antony, il faudra logiquement aller à droite pour aller au théâtre en sortant du RER. 

Il fallait absolument donner un nom de lieu dans la ville à la mémoire de Patrick Devedjian, et on le comprend : homme politique d’envergure, ministre, député, maire, président du conseil départemental, il aura son nom en deux lieux : le théâtre et la place du marché ; on a l’impression qu’un lieu prestigieux n’a pas pu être trouvé alors on lui en a donné deux, une promo : la place du marché pas assez grande, mais bientôt refaite et on ajoute le théâtre, un peu petit, 442 places ! 

Nous avons pensé plus sérieusement à un lieu prestigieux : en entrée de ville, le carrefour de La Croix de Berny rebaptisé Charles-de-Gaulle mais qui continue à être appelé par son ancien nom. Ce carrefour avec ces voitures que soutenait tant Patrick Devedjian et sa belle fontaine achetée à prix d’or sous son mandat de maire, aurait été un symbole plus fort. L’entrée de ville, c’est bien ! Cette fontaine symbolise Antony sur Wikipedia à l’heure où nous écrivons !

 

2021 01 11 photo theatre firmin gemier

Frelon asiatique : le nid est toujours là !

Le frelon asiatique est une espèce invasive arrivée en Europe dans les années 2004. Pour l’instant, cette invasion ne pose pas trop de soucis à la population antonienne. On a pu voir quelques frelons sur les étals des poissonniers et des particuliers ont dû faire enlever un nid de frelons un peu envahissant sur leur terrain… 

Si ces nids perdurent de l'automne à début décembre en étant actifs, en revanche, au début de l'hiver les frelons ne survivent pas aux premiers froids, à l’exception des jeunes femelles fécondées. Ces futures reines vont hiverner au coin d’un tronc d’arbre, dans un tas de bois ou dans le sol, et au printemps elles se réactivent, construisent un 1er nid primaire, se mettent à pondre, et puis une fois que la colonie s'est bien développée, tout ce petit monde fait un second nid en s'installant en général vers la cime des arbres. Pendant tout l’été, il ne sera pas possible de les détecter :  les feuillages masquent leur installation.

A l’automne avec la chute des feuilles, ces nids deviennent visibles : comme au parc Bourdeau cet automne 2020 où beaucoup se sont émus de voir un énorme nid en haut d’un arbre, et à l’heure où nous écrivons il est toujours là. Nous avons envoyé un courrier en date du 23 novembre, à ce sujet à la mairie, notre courrier est resté sans réponse. 

Dommage que la mairie ne daigne répondre, mais surtout dommage que la mairie n’ait pas pris la décision de détruire ce nid alors que des habitants l’avaient signalé. En effet, le nid était bien actif et encore peuplé lors de sa découverte. La destruction automnale aurait sans doute évité que se développe la nouvelle génération au printemps 2021.

 

Si sur les terrains privés la destruction du nid est à la charge du propriétaire, sur l’espace public ce sont les pouvoirs publics qui en ont la charge. La mairie d’Antony n’a pas choisi le principe de précaution, et a fait le choix de ne pas détruire ce nid. Bien sûr, il n’y avait pas danger immédiat, pourtant la destruction du nid aurait permis de limiter l’expansion du frelon asiatique sur notre commune.

Publié le 9 janvier 2021

Frelon 6Frelon 7
Frelon 5

Date de dernière mise à jour : lundi, 11 janvier 2021